Article 1 : L’épreuve est un relais effectué par 6 coureurs sur la distance du marathon, soit 42,195km.
6 parcours, respectivement de 5km, 10km, 5km, 10km, 5km et 7,195km effectués sur une boucle de 2,5km parcourue 2 ou 4 fois selon le rang du coureur dans le relais, avec pour le 6ème athlète, une boucle supplémentaire de 2,195km. Si le 5ème relayeur n’est pas arrivé au bout de 3h30, le départ du 6ème relayeur sera donné par souci de sécurité. Le temps maximum pour cette épreuve est fixé à 4h30.

Article 2 : Afin de respecter « l’esprit course », un athlète ne peut participer à plusieurs relais dans une même équipe, les équipes en cause seraient immédiatement disqualifiées.

Article 3 : Epreuve ouverte à tous, licencié(e)s ou non licencié(e)s, de la catégorie cadets (2001) à vétérans. Pour participer, chaque membre de l’équipe devra être titulaire :
– soit d’une licence sportive FFA ou FF.TRI. en cours de validité,
– soit pour les non-licenciés à l’une des fédérations sportives pré citées, d’un certificat médical de non contre-indication à la pratique de l’athlétisme ou de la course à pied en compétition datant de moins d’un an le jour de l’épreuve ou sa photocopie.
Ces documents seront conservés en original ou en copie par l’organisateur en tant que
justificatifs en cas d’accident. Aucun autre document ne sera accepté pour attester de la présentation du certificat médical.

Article 4 : Ravitaillement au km 2,5 et à chaque arrivée.

Article 5 : Temps de passages donnés à chaque relais.

Article 6 : Les dossards devront être portés devant et entièrement visibles. Mesure impérative pour accéder au sas de contrôle des relais.

Article 7 : Assurance responsabilité civile de l’organisateur : SMACL Assurances ;
Chaque coureur doit être couvert par une assurance individuelle accident. La responsabilité des
organisateurs étant directement engagée, aucune inscription ne sera enregistrée si la preuve n’est pas faite de l’existence du certificat médical (par sa présentation ou celle d’une licence comme définie à l’article 3).

Article 8 : La sécurité routière est assurée par les signaleurs, le service médical par un médecin et une équipe de secouristes. Les coureurs doivent se conformer aux règles du code de la route. Accompagnement vélo interdit.

Article 9 :  Engagements : 57 euros par équipe (48€ jusqu’au 02 octobre 2017). Une équipe est considérée comme engagée dès que l’ensemble des documents demandés à l’article 3 aura été fournis et le règlement des frais d’inscription effectué.

Article 10 : Chronométrage par puces électroniques. Les puces devront être impérativement restituées à l’arrivée.

Article 11 :  La participation à l’EKIDEN implique l’acceptation du règlement. Chaque concurrent s’engage à ne pas anticiper le départ et à parcourir la distance complète (du relais choisi) avant de passer le témoin ou de franchir la ligne d’arrivée.
Le non-respect de cette règle entraînera la disqualification de l’équipe.

Article 12 : Pour sa participation à l’EKIDEN 79, chaque participant autorise expressément les organisateurs ainsi que leurs ayants droit tels que les partenaires et média à utiliser les images fixes ou audiovisuelles sur lesquelles il pourrait apparaître, prises à l’occasion de sa participation, sur tous les supports y compris les documents promotionnels et/ou publicitaires, dans le monde entier et pour la durée la plus longue prévue par la loi, les règlements, les traités en vigueur, y compris pour les prolongations éventuelles qui pourraient être apportées à cette durée.

Article 13 : Les organisateurs se réservent le droit d’apporter toutes modifications qu’ils jugeront nécessaires à l’ensemble de l’organisation. Ils déclinent toutes responsabilités en cas de vol.

Article 14 :
Responsabilité civile :
Les organisateurs ont souscrit un contrat qui couvre leur responsabilité civile ainsi que celle des participants dûment engagés, de la ligne de départ à la ligne d’arrivée, pour les dommages matériels ou corporels qu’ils pourraient causer accidentellement à des tiers ou se causer entre eux.
Individuelle accident :
Il appartient aux participants de vérifier auprès de leur fédération ou de leur assurance qu’ils sont bien couverts pour les dommages corporels qu’ils encourent lors de leur participation à ce type d’épreuve. Dans le cas contraire, il est de leur intérêt de souscrire auprès de leur assureur un contrat qui les garantisse en cas de dommages corporels.
Dommage matériel :
Ni l’organisateur, ni son assureur ne couvrent les dommages que pourraient subir les participants. Notamment en cas de chute ou de vol. Il incombe à chacun de se garantir ou non contre ce type de risques auprès de son assureur.
Vol et disparition :
Les participants reconnaissent la non responsabilité de l’organisateur pour la surveillance des biens ou des objets en cas de vol ou de perte.